28 février 2013

CR séminaire 12 novembre 2012 – Valérie Stiénon

De la classification à la spectacularisation. La topographie urbaine dans la littérature panoramique

Baedeker de physiologie bruxelloiseEnsemble complexe de textes et d’illustrations, influencé par les tableaux textuels, la petite presse satirique et par les études de mœurs alors en vogue,  la « littérature panoramique » constitue un véritable phénomène de société au milieu du 19e siècle. Des centaines de « physiologies » ont ainsi été rédigées sur des sujets divers (Physiologie du Parapluie, des Rues de Paris, du Flâneur), offrant une observation à la fois critique et célébrative de la réalité urbaine.

L’exposé de Valérie Stiénon – dont le texte intégral est ici disponible – traitait en particulier du genre de la physiologie. A travers une description méthodique de la forme et du fond, de nombreux extraits textuels ainsi que l’évocation des mécanismes de circulation de ces opuscules, elle redécouvre un corpus original et montre comment celui-ci s’inscrit dans la production littéraire du 19e siècle, en même temps qu’il reflète les bouleversements des sociétés urbaines.

Documents disponibles