Christophe Loir

loirHistorien et historien de l’art, Christophe Loir est Chargé de cours à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux portent sur les mutations culturelles opérées à la fin des Temps Modernes et au début de l’Epoque contemporaine. En transcendant les césures chronologiques académiques et en combinant les méthodologies de l’historien et de l’historien de l’art, Christophe Loir développe plus particulièrement deux axes de recherche.

Le premier est consacré à l’histoire des mutations de l’espace urbain des 18e et 19e siècles, sur le plan des aménagements (architecture, infrastructures), des pratiques (mobilité, sociabilité) et des représentations (cartographie, arts visuels). Plusieurs colloques ont et seront organisés dans ce cadre: Marche et espace urbain de l’Antiquité à nos jours (2-4 mai 2011; actes à paraître dans la revue CLARA); ‘Aller au théâtre’. Pour une perspective diachronique des enjeux urbanistiques et policiers de la circulation autour des théâtres, Antiquité, 18e-19e siècles (19-20 avril 2012; actes à paraître dans la revue Histoire urbaine); Le ventre de Bruxelles. De déplacer pour (se) nourrir: circulation urbaine et marché alimentaire, 11e-19e siècles (8-9 novembre 2012); Boulevards & rings in Europe, 18th-19th centuries (2013).

Le deuxième axe est consacré aux mutations du monde artistique: il s’agit d’analyser celles-ci par le biais de l’étude du cadre institutionnel (musées, salons, académies), du statut de l’artiste, de la perception de l’oeuvre d’art et des pratiques du public. Ces recherches ont mené à la publication de plusieurs ouvrages et articles, portant notamment sur la diffusion des modèles muséaux, de l’importance de l’Antiquité dans l’enseignement artistique, du collectionnisme et du discours sur la décadence de l’art.

Principales publications liées aux 2 axes de recherche:

Christophe Loir & Laurent Turcot (éds), La promenade aux 18e et 19e siècles (Belgique/Europe), Bruxelles, Editions de l’Université, 2011 (Etudes sur le XVIIIe siècle).

Christophe Loir, Bruxelles néoclassique: mutation d’un espace urbain (1775-1840), Bruxelles, CFC-Editions, 2009, 310 p.

Tatiana Debroux, Jean-Michel Decroly, Chloé Deligne, Michèle Galand, Christophe Loir et Mathieu Van Criekingen, « Permanence et transformation des espaces résidentiels élitaires à Bruxelles (XVIIIe-XXIe siècle) » dans Isabelle Backouche, Fabrice Ripoll, Sulvie Tissot, Vincent Veschambre (éds), La dimension spatiale des inégalités. Regards croisés des sciences sociales, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2011, p. 189-207.

Christophe Loir, L’émergence des beaux-arts en Belgique: institutions, artistes, public et patrimoine de 1773 à 1835, Bruxelles, Editions de l’Université, 2004 (Etudes sur le XVIIIe siècle, volume hors série 10), 352 p.

Christophe Loir, La sécularisation des oeuvres d’art dans le Brabant (1773-1842). La création du musée de Bruxelles, Bruxelles, Editions de l’Université, 1998 (Etudes sur le XVIIIe siècle, volume hors série 8), 222 p.

Christophe Loir, « L’art antique dans la rue ! Le quartier Royal à Bruxelles au tournant des XVIIIe et XIXe siècles », dans Athéna Tsingarida et Annie Verbanck (éds), L’Antiquité au service de la modernité ? La réception de l’Antiquité classique en Belgique au XIXe siècle (Actes du colloque de l’Université libre de Bruxelles – Musée royal de Mariemont, 27-29 avril 2005), Le Livre Timperman, 2009, p. 307-339.

Documents disponibles