Julie Fäcker

Julie Fäcker
Ma thèse de doctorat vise à l’étude systématique du café littéraire de 1830 à 1930 à Bruxelles. La perspective de recherche choisie se veut globale – il s’agit de questionner la terminologie, la définition et la typologie du café littéraire – et interdisciplinaire puisque ma recherche envisage à la fois le café littéraire comme lieu historique, géographique et architectural, comme espace social, et comme objet de représentations artistiques et littéraires. Les angles d’analyse privilégiés pour aborder ces recherches sont ceux de la géocritique et de la sociologie : l’élaboration d’un corpus cartographique devrait permettre de justifier la fréquentation des cafés par les écrivains, et leur élection quant aux débits de boissons choisis.

Sera également posée la question des représentations littéraires et artistiques du café. L’analogie ou l’écart de ces représentations avec leurs référents permettra de comprendre avec plus de précision les rapports entretenus entre les écrivains et les débits de boissons et de dégager la part d’imaginaire construite autour du lieu du café.

J’envisage enfin une analyse géopoétique afin de déterminer d’une part, quels genres et formes littéraires investissent le motif du café et, d’autre part, quels genres et formes littéraires sont générées par le milieu du café.

Documents disponibles